Ah les abcès… Quelle galère !

Si votre cheval boite d’un antérieur, qu’il n’y a pas une blessure de visible, ni un quelconque gonflement : bingo ! Il y a de fortes chance pour que ce soit un abcès !

C’est douloureux mais, ne vous inquiétez pas, ce n’est pas grave.

Cela peut arriver aussi bien aux chevaux ferrés, que pieds nus. Les abcès sont rarement dus à un choc et souvent dus à une élimination dans le corps. Ne cherchez donc pas la cause autour de votre cheval. Cherchez celle “en lui”.

Selon le niveau de sensibilité du cheval, cet abcès pourra être très douloureux ou pas du tout. Cela ne voudra pas dire qu’il est gros ou non. Tout dépend de votre cheval. Ce n’est pas non plus parce qu’il mettra du temps à percer qu’il explosera à sa sortie comme le plus gros des abcès. Le dernier abcès de ma jument a mis 4 semaines à “trouver la sortie” et a fait un petit point dans la sole. À peine perceptible.

 

***

Les 5 choses à ne surtout pas faire lors d’un abcès :

 

1.Percer

C’est la règle numéro 1 !

Qui dit “creusez vous même (ou, le maréchal, véto, etc.)” signifie “bonjour la galère et les soins pour éviter les infections”.

L’abcès a une raison d’être. En plus de créer une belle zone sensible aux infections, l’abcès risque fortement de revenir car le corps ne l’aura pas éliminer correctement. Sans parler que creuser un sabot et le fragiliser est plus que aberrant.

Si vous ne faites rien, l’abcès sortira, avec de fortes chances, par un petit trou à peine visible. Il n’y aura aucun dégât dans le sabot, ni infection.

 

2.Mettre son cheval de pré au box

Le cheval est un animal grégaire. Il préférera, à 100%, galérer à marcher dans son pré avec ses copains, que de se retrouver seul dans un box. Le mal-être sera décuplé. Ne vous attendez pas à soigner rapidement l’abcès dans un corps pleins de mal-être. Sans parler que vous aurez de grandes chances de créer des problèmes bien pires : ulcères, coliques, pertes de poids, tics, etc.

Laissez votre cheval au pré. Il vous en remerciera. Il pourra marcher comme il le souhaite. Il boitera simplement. En effet, un sol sec serait bien plus préférable mais, pas dans un endroit où il ne pourra pas marcher (box), ni sans copain.

Pour que l’abcès perce, le moral est important et la marche aussi. Laissez votre cheval vivre sa vie habituelle. Vous pouvez demander à rapprocher le foin de l’eau si vraiment vous le voyez souffrir… Mais, c’est tout.

 

3.Utiliser certains produits

Évitez les produits telle que la javel, que beaucoup conseillent. Elle a une action bien trop forte et risque de tuer toutes les bonnes bactéries qui protègent le sabot.

Evitez aussi les anti-inflammatoires qui auront pour conséquence de ralentir le processus de mûrissement de l’abcès. L’inverse exact de ce que l’on souhaite. L’inflammation est un processus normal. L’empêcher enlèvera juste la conséquence d’un problème qui a raison d’être, suite à un quelconque évènement. Il faut traiter la cause mais pas la conséquence.

Votre cheval a mal mais il en ressortira vivant et plus fort.

 

4.L’homéopathie…

C’est le seul traitement proposé si on cherche comment soigner un abcès sur Internet. C’est étonnant… Cherchez et vous verrez.

Ce n’est pas que je n’y crois pas… C’est que je sais que ça n’a aucun effet. Il n’y a pas une seule étude sérieuse qui prouve son efficacité.

Comment une goutte d’un produit, dans l’équivalent d’une piscine remplie d’eaux, peut-elle avoir un quelconque effet ?

Presque tous les cavaliers conseillent l’Hepar sulfur ou le PVB abcès… Ce serait efficace, voire magique… Je crois en l’effet placebo de l’homéopathie. Il est prouvé que l’effet placebo existe même si inexplicable. Je sais, cependant, que l’homéopathie ne fonctionnera pas avec moi. Je préfère donner de l’eau à ma jument, à laquelle je crois autant. L’homéopathie semble être de l’arnaque pure et dure. Évitons de dépenser notre argent inutilement.

SI vous avez cinq minutes pour vous instruire, n’hésitez pas à aller voir cette vidéo très intéressante sur l’homéopathie.

 

5.Écouter tout le monde et en venir à ferrer son cheval

Tout le monde a sa recette miracle pour soigner un abcès… Même moi… Faites attention à ce que l’on vous dit, renseignez-vous derrière. La première chose que j’ai à vous dire : n’écoutez pas ceux qui vous disent de referrer ! Votre cheval boitera toujours autant et les dégâts du fer… N’en parlons pas… Je ferai un article prochainement.

Faites vous votre propre avis via vos propres recherches.

***

Attention, mes propres conseils sont à analyser… Je n’ai pas la science infuse. Je parle de mes recherches et de mon expérience. Je peux me tromper.

Il ne faut croire personne, moi inclus. Qu’on ait raison ou tord. Il faut se renseigner et s’éduquer soi-même, vérifier les sources, avoir plusieurs sources, etc. Il est facile de trouver beaucoup de “conneries” sur Internet et beaucoup de vérités… À nous de faire le tri et de ne pas tout avaler. C’est très dur mais c’est un travail très important pour apprendre à ne pas croire à n’importe quoi…  Cf les un milliards de théories du complot… J’espère que vous savez qu’on a marché sur la Lune et que ce ne sont pas les extraterrestres qui ont construit les pyramides. Les documentaires sont si bien faits que l’on pourrait croire à tout si on ne se renseignait pas derrière. C’est la même chose dans le monde équestre.

***

 

Les 4 choses que vous devriez faire pour aider l’abcès à mûrir/percer :

 

1.La première chose que j’aurais tendance à dire est : en cas d’abcès, faites un pansement de graine de lin ou d’huile de ricin.

Comment faire le pansement ?

  • Vous prenez une couche pour bébés.
  • Vous placer l’huile de ricin ou la pâte de graine de lin (graine de lin + eau chaude mélangées) dans la couche.
  • Vous positionnez la couche autour du sabot atteint.
  • Vous prenez un gros rouleau scotch imperméable (c’est souvent le gris).
  • Vous entourez le sabot en évitant de faire un garrot.

Si le pansement est bien fait, il tiendra, même dans le pire des prés boueux.

***

Cependant, j’ai tendance à me demander comment fonctionne ces produits. Comment peuvent-ils faire mûrir un abcès ? Ces méthodes sont connues mais on ne connaît pas le pourquoi du comment cela fonctionne.

De plus, si le cheval garde un pansement plus d’une semaine de suite, même si ce dernier est changé tous les jours, le pied ne sera jamais à l’air. Il sera étouffé dans une matière nullement respirante (le scotch imperméable). Le pied macère et tout devient pourri. Ce que l’on souhaite éviter…

Les effets peuvent être mauvais. Je conseillerais donc de faire ce traitement uniquement les premiers jours puis, un jour sur deux grand maximum.

Tout le monde dit que les pansements sont efficaces mais, n’est-ce pas grâce au temps ? Tout simplement ? Ou autre chose ?

Depuis le dernier abcès de ma jument, je n’ai pas spécialement constaté une amélioration de son abcès suite à mes pansements… Puis, son abcès a mis 4 semaines à percer.

Il devrait exister un chausson de soin pour pré ultra respirant pour que je puisse devenir fan des pansements. Ce n’est pas encore le cas…

La moitié des chaussons existants se retrouvent détruits dès le lendemain. J’ai essayé avec la marque Tubbease… Le lendemain, j’ai retrouvé le plastique de la Tubbease au fond du pré et la “chaussette” de la Tubbease autour de la jambe de ma jument.  Il n’existe pas encore le chausson de soin idéal résistant et respirant.

SI vraiment le cheval souffre et ne peut pas marcher, le mieux est une planche de piscine découpée de la forme du sabot, entourée par du scotch. Cela soulage fortement et peut aider votre cheval à se mouvoir.

 

2.Le bain de bicarbonate de soude alimentaire

Le produit miracle des ménagères. Il ramollit le pied, le nettoie, réduit l’acidité. C’est bien le seul produit qui ne peut faire aucun mal tout en désinfectant les saletés de la boue.

Non sachant non plus comment ce dernier fonctionne exactement… Simplement, c’est le lendemain d’un bain de pied que le dernier abcès de ma jument a percé. Est-ce une simple coïncidence ? Je l’ignore… Ce que l’on peut constater est que cela ne ralenti pas le processus. En ce qui me concerne, c’est magique, c’est mon placebo. Je suppose que ce n’est que du hasard sur la durée mais je compte tester de nouveau.

 

3.Marcher son cheval

Stimulez, stimulez et encore stimulez. Rien de mieux pour la circulation sanguine dans la jambe et le pied. Marchez votre cheval un maximum pour faire mûrir l’abcès.

Plus il y aura stimulation, plus il se passera quelque chose dans le pied. N’hésitez pas à protéger la sole si votre cheval est particulièrement sensible et refuse de marcher.

Stimulez tout de même autant que vous le pouvez. C’est, pour moi, la meilleur méthode et la plus simple. Plus le cheval marchera, moins l’abcès durera longtemps, moins le cheval souffrira.

 

4.Ne rien faire

Au final, c’est à se demander si ne rien faire n’est pas aussi efficace que tout ce que l’on essaye.

Si le cheval marche déjà dans son pré, le travail se fait déjà tout seul. Le pied respire à l’air libre, on laisse l’abcès au temps.

Quand on voit le temps que certains abcès mettent à percer (plus de deux mois), c’est à se demander s’ils ne mettraient pas autant de temps sans l’intervention d’un humain qui teste sa sorcellerie.

J’avoue ne pas savoir si je ferai de ma jument un cobaye pour cette expérience “ne rien faire”. Mais, j’avoue que c’est une question que je me suis posée lors de son dernier abcès… À faire pourrir les pieds dans des pansements… Parfois, je ne faisais rien en me disant que cela n’allait pas changer grand chose et que seul le temps aiderait… Qu’en pensez-vous ?

***

En attendant, ma solution idéale, suite à l’expérience des abcès que j’ai connu, est : bain de bicarbonate une fois par jour voire 1 jour sur deux; chaussons de protection à fabriquer si douleur; un maximum de marche.

Je pense abandonner les graines de lin et/ou huile de ricin dans le pré. Sauf si j’en viens à  marcher ma jument avec un pansement. Voila mon protocole. Pas d’homéopathie, en tous cas, c’est bien certain.

***

Que faire après l’abcès ?

Votre cheval remarche normalement et n’a plus aucun signe de douleur ? Vous n’avez plus rien à faire à part lui faire reprendre sa vie normale dans la douceur. Aucun soin n’est nécessaire, hormis pour se donner bonne conscience.

***

J’espère que cet article vous aidera si votre cheval est actuellement en période d’abcès. J’espère que vous vous poserez les bonnes questions et que l’abcès percera au plus vite.

36 Commentaires

  1. Mila

    Salut,
    J’ai lu ton article avec intérêt et j’approuve le fait de promouvoir “l’art de vivre” chez nos animaux plutôt que les traitements à tout va.
    D’ailleurs c’est assez comique, l’art de vivre dont tu parles si bien dans ton article est le fondement de base de l’homéopathie ;-).
    J’ai également pris le temps de regarder la petite vidéo et la première chose que j’aurai à en dire, c’est que l’effet placebo n’existe pas chez l’animal dans la mesure où il n’a pas “conscience” de prendre un médicament… de plus le prix de la consultation, la couleur du slip du vétérinaire ou la marque de sa voiture ne peuvent pas l’influencer ^^.
    Comme tu le soulignes très justement l’allopathie à tendance à supprimer des symptômes mais ne s’occupe pas du tout de l’origine ou de la cause de celui-ci et c’est là la grande différence avec l’homéopathie.
    Ce qui explique que les études en double-simple aveugle ne donnent pas de résultat avec l’homéopathie est simplement dû au fait que nous ne traitons pas un symptôme (ou un ensemble de symptômes) mais au contraire nous nous intéressons à l’individu dans son entièreté. Ainsi un remède X agira pour un rhume chez une dame de 32 ans frileuse et anxieuse mais ne fonctionnera pas pour traire le rhume d”un monsieur de 26 ans d’un tempérament casse cou et bonne pâte par contre le remède Y lui conviendra parfaitement et guérira son rhume.
    Ce sont bien entendu des chemins très raccourcis et simplifiés que je t’expose ici, mais ayant suivi le cursus de médecine vétérinaire allopathique et me formant aujourd’hui en homéopathie je peux affirmer que celle-ci fonctionne et s’explique de façon très rationnelle… si le sujet t’intéresse et que tu es curieuse (ce qui semble être le cas vu ton esprit critique :-)) je te recommande de lire l’Organon de Samuel Hahnemann, les bases de l’homéopathie y sont reprises et explicitées très clairement.
    J’espère que cela pourra non pas te convaincre (ce n’est pas ce que je cherche ici) mais te donner plus d’informations te permettant de défendre un point de vue franchement documenté 😉
    Bonne continuation à toi.
    Mila

    Réponse
    • Sophie

      Hello et merci pour ce commentaire très intéressant. Je vais me renseigner sur Samuel Hahnemann. Je me force d’apprendre tous les jours et malheureusement (ou heureusement ?), depuis que j’ai découvert l’incroyable podcast Méta de Choc, je doute encore plus de tout. Une pépite qui m’a ouvert les yeux et m’a fait me remettre en question sur pas mal de sujet. Je ne sais donc pas si cet auteur arrivera à me convaincre (il me faut des études à grande échelle et reproductibles) mais il est certain que je vais me renseigner 🙂

      Réponse
  2. Marie

    Je vous remercie pour cet article plein de bon sens. Il n’y a qu’au niveau de l’homéopathie que je ne suis absolument pas d’accord. Nous n’avons pas 1 medoc allopathique à la maison , j’ai soigné mes 2 enfants ( 30 et 35 ans actuellement) uniquement avec de l’homéopathie donc, ça vaudrait la peine de revoir votre jugement .. De toute manière si, comme vous le dites si bien, ce n’est qu’un placebo , ça ne fait pas de tord ! Alors, pourquoi être si négative? Par contre, tout le reste 100% d’accord.

    Réponse
    • Sophie

      Bonjour, c’est parce que des gens compteront sur ça au lieu de se soigner réellement pour un problème plus grave comme le cancer. Mais je ne suis pas non plus fan de l’allopathie qui pense souvent à soigner un problème et en créé une multitude derrière. Je ne suis pas assez calée dans le domaine et cela ne veut pas dire que j’exclue les médecines naturelles (je dis oui aux plantes). Avez vous regardez la vidéo qui explique bien pourquoi je pense ce que je pense vis à vis de l’homeopathie ?

      Réponse
  3. Roxy

    Merci pour cet article 😊
    C’est vrai que dans notre monde actuel on a tendance à vouloir trop en faire alors que cela n’est pas forcément bénéfique, mais cela soulage sa conscience.
    Mon maréchal aussi m’a dit cela « ils font comment dans la nature? Ça perce et ça guérit tout seul avec le temps ». Je pense qu’il faut éviter de trop en faire et « masquer » le souci, c’est pas facile de les voir souffrir ça c’est sure, il faut laisser le temps au temps.
    Merci encore pour ton article, ça rejoint mon idée 😉

    Réponse
    • Sophie

      ça soulage la conscience et ça évite les regards accusateurs des autres ahah

      Réponse
  4. amory

    Article extraordinaire où bon sens, expérience et pertinence sont de mises.
    Ne rien faire(pas de pansements et le laisser au pré ) c’est clairement pas ce qui soulage notre conscience surtout quand on voit “Kiki” nous montrer son antérieur et boiter mais ca semble le plus judicieux. Je vais quand même faire le bain au bicarbonate de soude 😉
    merci grandement pour cette lecture qui m’a fait déculpabiliser;)

    Réponse
    • Sophie

      oh de rien 😀 merci pour votre commentaire très agréable à lire 🙂 bon courage pour cet abcès, jamais facile à vivre

      Réponse
    • Emmanuelle Lepage

      Bonjour, merci pr cette article très intéressant. Juste une petite question, lorsqu’il a enfin percé et que ca coule dégueu… Vs laissez le pansement jusqu’à ce que ce soit propre ou vs laissez à l’air ? Merci

      Réponse
      • Sophie

        Bonjour, on peut laisser à l’air si le cheval ne boite plus:)

        Réponse
        • Christèle

          Bonjour,
          Merci pour votre post. Je vois qu’il date de 2019 et j’aimerai savoir si depuis votre cheval a fait un abcès. Mon âne boite depuis 2 jours après le passage du maréchal la semaine dernière et je ne sais pas si il est bien de lui faire des bains ou un pansement de graines de lin (j’en ai). Que me conseillez vous ?
          Merci d’avance pour votre réponse. Bonne journée.

          Réponse
          • Sophie

            Bonjour, ma jument n’a plus fait d’abcès depuis que j’ai changé son alimentation (sans céréales) et depuis son passage pieds nus 🙂
            Je vous conseille de faire un bain. Rien de plus efficace pour faire maturer l’abcès 🙂

  5. cikey

    Je ne suis pas d’accord avec ton commentaire sur l’homéopathie. Cela fonctionne sur mon chien et mon cheval et je ne vois pas comment un cheval ou un chien pourrait être impacter par l’effet placebo.
    Utiliser de l’homéo pour la douleur et faire sortir l’abcès n’est pas mettre de côte.

    Réponse
    • Sophie

      Avez vous regardez la vidéo que j’ai linké dans l’article ?

      Réponse
      • Cagniac

        Super article très agréable à lire. Moi aussi je suis en plein dedans j’ai trouvé mon cheval boiteux de l’antérieur gauche dimanche matin j’ai donc appelé le veto est venu lundi et ma constater qu’il y avait bien un abcès et qu’il avait percé cela fait maintenant 3 jours que mon cheval est au box il n’a plus aucune boiterie je l’ai donc sortie au pré. Par précaution je lui ai quand même fait un pansement avec couche et scotch je n’ai pas très envie de le remettre au box pensez-vous que je peux le laisser au pré sans pansement où faut-il lui laisser le pansement?

        Réponse
        • Sophie

          Merci beaucoup pour votre commentaire 🙂
          S’il n’a plus de boiterie, il n’a plus besoin du pansement et marcher au pré ne peut que lui faire du bien 🙂

          Réponse
  6. Prandini Agnès

    Bonsoir juste pour infos vous dites la nourriture peux donner un abcès ? Par contre j’aurais dû vous lire avant car je viens d’avoir mon cheval 1 mois en clinique cause abcès ils lui ont percé .. si au moins mon Marechal aurait dû me le dire j’ai un peu la haine désolé j’exprime car je rejoint votre avis et justement que dois je faire là car il est creuser et de retour avec ses potes en pâture ? Merci

    Réponse
    • Sophie

      Bonjour,
      Oui une nourriture trop “toxique” peut créer des déchets qui sortent en abcès.
      Il ne boite plus ? Si tout va bien, c’est déjà un mal en moins.
      Je suppose que le maréchal a mis une plaque le temps de la guérison ? S’il n’y a pas de plaque, il va falloir bien désinfecter et principalement attendre que la corne repousse. Seul le temps aidera malheureusement.

      Réponse
    • Van hullebusch

      Bonjour Je souhaiterais savoir combien vous mettez de bicarbonate de soude alimentaire s’il vous plaît merci

      Réponse
      • Sophie

        Bonjour, en ce qui me concerne, quand je le faisais -touche du bois pas (encore) d’abcès cette année-, je mettais 3 cuillères à soupe mais c’est à la louche. Le but est qu’il y en est assez pour un effet mais pas besoin de remplir le seau 🙂

        Réponse
  7. vidal

    Bonjour, L’abcès a percé comment faire pour qu’il ne revienne pas. Car c’est ce qui c’est déjà passé le mois dernier. Un premier et là on en sort du second mais du coup j’ai peur de supprimer le pansement. Merci pour vos conseils.

    Réponse
    • Sophie

      Bonjour, c’était sûrement le même abcès qui n’avait pas complètement percé. Pansement ou pas, si là, ça a vraiment percé, il n’y aura plus d’abcès. Pour éviter les abcès dans l’avenir, il faut vérifier tout ce qui est alimentation et vermifuge pour que le cheval ne rejette pas trop de déchet via un abcès. 🙂

      Réponse
  8. Lichter

    Bonjour par quel endroit l’abcès peut sortir ? Car j’entends beaucoup dire que sa peut atteindre l’os… Quand pensez vous ?

    Réponse
    • Sophie

      Bonjour, l’abcès sort en général part la sole par un tout petit trou qu’il perce. S’il est vraiment très gros, il peut sortir par la couronne mais c’est bien plus rare, pas d’inquiétude.

      Réponse
      • Megan

        AMEN!! (De la part d’une athée cartésienne de chez cartésienne, c’est pas rien!) Merci beaucoup pour votre article, je suis entièrement d’accord avec votre analyse! Ma jument boîte et semble avoir un abcès qui doit encore mûrir et on me noie sous mille conseils les plus farfelus (de l’homéopathie en veux-tu en voilà) et au final j’en arrive à la même conclusion que vous, il faut peut-être juste rien faire. Mais effectivement le problème c’est qu’en faisant quelque chose même d’inutile, ca à le mérite de soulager la conscience. Mais je vais essayer le bain au bicarbonate de soude, ça me semble être une bonne idée, car je veux vraiment éviter le cauchemar du pansement au pré dans la boue. Merci!

        Réponse
        • Sophie

          Bonjour, merci beaucoup pour votre commentaire 🙂 Oui, beaucoup conseillent de l’homéopathie ou autre miracle sans réellement se renseigner derrière. Fort dommage.
          L’avantage du pansement, si protection style planche de piscine découpée, est que cela soulage grandement l’abcès. Mais oui, ce n’est pas évident avec la boue.^^

          Réponse
          • cikey

            Arrêter de bannir l’homéopathie ! vous avez testé suffisamment longtemps? sur certains chevaux et le mien compris ça marche. a la base je ne suis pas une personne qui défend l’homéopathie. J’en prend très rarement pour moi.

          • Sophie

            Je me suis beaucoup renseigné, c’est prouvé scientifiquement qu’il n’y a qu’un effet placébo. Je peux comprendre votre désaccord mais je ne peux aller dans le sens de l’homéopathie, désolée.

  9. Stéphanie DELORME

    Bonsoir,
    Pourriez-vous me donner les proportions pour la dilution du bicarbonate de soude.
    Votre article me rassure sauf le traitement javel préconisé par la véto. Je préfère votre méthode.
    Merci beaucoup

    Réponse
    • Sophie

      Bonjour, deux cuillères à soupes (dans un seau classique) suffisent mais aucun risque de trop en mettre car ça ne fait que du bien 🙂 Bon courage, pour l’abcès de votre cheval s’il en a un. 🙂

      Réponse
      • Morgane

        Bonjour,
        Merci pour vos conseils, mon vétérinaire est passé ce matin, verdict abcès pour mon cheval…il vit au pré et je n’ai pas moyen de le mettre “au sec”.
        Concernant le bain de bicarbonate, il faut juste laisser le pied tremper dedans ou bien le faire en pansement ?
        Merci par avance pour votre réponse.

        Réponse
        • Sophie

          Bonjour, il faut juste le faire tremper dans un seau. Le mieux est dans un chausson de soin fait pour ça si le cheval bouge beaucoup 🙂

          Réponse
          • LECLERC

            Merci de m’indiquer si il faut faire des bains d’eau chaude ou froide ?
            Le mien a eu un abcès (suite à la fourbure) qui a percé en couronne et à la sole …

          • Sophie

            Bonjour, le mieux est de l’eau froide. Pas glaciale mais pas besoin d’avoir de l’eau chaude 🙂

      • Romy

        Bonjour
        super article 🙂 combien de temps faut-il faire le bain de pieds ? 20 à 30min suffisent ? merci bcp

        Réponse
        • Sophie

          Bonjour, merci 🙂 20 minutes suffisent amplement 🙂

          Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This