Le podologue est passé 4 semaines après son premier passage et a trouvé que les pieds de ma jument poussaient très vite. Il avait l’air positif mais m’a montré qu’un de ses deux abcès n’avait pas été bien soigné. Il a mis du Hoof-Stuff et fait le parage.

Le Hoof-Stuff est une sorte de mastic naturel. Pour faire un résumé très simple : comme pour les murs, on en met là où il y a des trous. Il permet d’éliminer les bactéries et champignons et protège la zone atteinte tout en permettant la cicatrisation.

 

 

***

Le podologue devra revenir dans 5 semaines et m’explique qu’il faudra encore 3 mois pour que tout soit parfait. Sur le moment, je ne suis pas rassurée car il m’avait déjà dit la même chose lors de sa précédente venue.

Juste après son passage, ma jument s’est retrouvé un peu plus sensible mais les jours qui ont suivi, le changement a été incroyable.

J’ai tenté de ne plus mettre les hipposandales lors de ses promenades à pieds, tout évitant les cailloux. Ma jument ne boitait pas et marchait plutôt correctement ! J’ai même tenté une balade sur béton, en ayant mes hipposandales Tubbeases de secours dans un Tote-bag, et tout s’est passé à merveille !

Je peux donc conclure que son dernier abcès encore sensible était le problème ! Encore une erreur de ma part ! Le podologue l’a soigné et ma jument pose enfin parfaitement sa jambe gauche à l’arrêt ! Cette jambe jamais stable…

***

Tout se passe très bien donc je décide de faire venir l’ostéopathe pour réparer la bête maintenant qu’elle peut marcher pieds nus presque normalement !

Elle a surtout bien repris physiquement, en moins d’un mois, depuis que ses pieds vont mieux. Elle va donc pouvoir bientôt reprendre le travail.

Lors de son passage, l’ostéopathe m’explique que le pied antérieur droit, malgré la partie de son talon en moins, est bien plus renforcé que le gauche. Il faudra beaucoup de temps avant que le gauche se renforce. Mais il reste positif et dit que ma jument pourra reprendre le travail doucement.

Cela fait presque 4 mois d’arrêt, c’est, il me semble, une consigne cohérente.

***

Je ne remonte pas tout de suite car je veux tester encore ma pieds nus.

Tout se passe très bien, beaucoup de balade à pieds, aucune boiterie, un pas allant et même beaucoup de bêtises quand la jument s’agite sur bitume !

Je suis très confiante, j’ai l’impression que ma jument n’aura pas besoin d’avoir des hipposandales. Sauf si haut niveau d’endurance…

Je me suis même retrouvée à devoir marcher sur des cailloux par manque de choix et ma jument n’avait plus l’air de marcher sur des œufs. Bien que, pour l’instant, je continue de les éviter.

 

 

***

Après plusieurs jours avec une jument bien dans ses pieds, ne pouvant pas longer comme je le souhaite (cf article sur la longe et les chevaux dits difficile, à venir), j’ai tenté de la monter et tout s’est très bien passé. Elle peut donc reprendre le travail en carrière tranquillement, sans hipposandales, pieds nus et, je continue les longues sorties extérieurs à pieds.

Quand elle aura repris sa forme sportive – Elle doit déjà l’avoir vu ses bêtises au pré humhum- , je tenterai enfin ma première balade montée, pieds nus. Je ne suis pas pressée car j’adore les balades à pied (cf article sur les bienfaits des balade à pieds à venir ).

***

Pour conclure cet article, je peux enfin le dire, ma PS peut être pieds nus et cela se passe bien ! Elle a rattrapé son retard et semble au même niveau que les autres chevaux en transition pieds nus.

Hâte de finir le 5e mois pour le troisième passage du nouveau podologue. Cinquième passage, tous podologues confondus !

 

Pour connaitre la suite, c’est ici !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This