Un article difficile…

 

Caroline : Elle était cool cette balade ?

Martine : Oui, trop. Ton cheval est vif !

Caroline : Oui, c’est vrai, c’est un coquin.

Caroline s’en va et Juliette arrive.

Martine à Juliette : Ça va ? T’as vu Caroline ? J’ai fait une balade avec elle, elle est nulle ! Elle ne sait pas contrôler son cheval !

Anais : M’en parle pas ! Si elle gagne ses concours, c’est parce qu’il galope à fond, elle a juste à le diriger !

 

“Tu fais souffrir ton cheval à le laisser dehors, à ta place j’aurais honte !”

“Tu fais souffrir ton cheval à le laisser à l’intérieur, à ta place j’aurais honte !”

 

Voici les discussions classiques que l’on entend dans les écuries.

 

***

 

Je suis passionnée ou bien, au moins, intéressée par de nombreux sujets : voyages, alimentation, développement personnel, développement web, skate, street art, équitation, etc. Je dois en oublier… Il y a dans une seule de ces “passions” que je retrouve des attaques verbales violentes en direct.

Violente, dans le sens où une personne très sensible pourrait en venir à se suicider. Dans les autres passions, en général, cela n’arrive que sur Internet, quand on est caché par son identité.

Imaginez la violence verbales du monde du cheval sur Internet : c’est une catastrophe. Déjà que nous ne sommes pas doux dans la vraie vie… Sur Internet… Tout s’amplifie, tout est permis ! Buffet à volonté de la critique ! Constructive ou non.

Dans ce monde, certaines personnes peuvent ne parler que pour critiquer. C’est le domaine le plus compliqué… Les compliments existent mais sont plus rares.

 

***

 

Je m’en vois donc perdu car j’ai osé créer un blog sur ce sujet, le sujet le plus dur : le cheval.

J’ai, actuellement, écrit une dizaine d’articles pour parler de mon expérience de la transition pieds nus. Cela, afin d’encourager et soutenir les personnes qui passent ou souhaitent passer par là.

Aujourd’hui, je compte écrire sur des sujets globaux pour aider les nouveaux propriétaires à ne pas faire les erreurs que j’ai faites avec ma jument. Mais voilà… Il me faut des lecteurs… Je suppose…

 

 

Il faut que je fasse de la pub pour mon blog. De la communication comme on dit… Seulement, je n’ose pas. C’est dingue, sur tous les autres sujets, j’oserai ! Mais le monde du cheval est si petit… Donc j’ai peur qu’on parle sur mon dos. Peur de me faire reconnaître. 

Déjà, que, selon la théorie des six degrés de séparation du hongrois Frigyes Karinthy, nous pourrions connaître tout le monde sur terre en jouant sur son réseau… Alors, dans le monde du cheval, je pense que le maximum de degré de séparation est divisé par deux (il serait donc de 3 pour les non-matheux).

Exemple : je connais “Jeanne Deaux” qui connait la groom de Kevin Staut. Voilà, c’est fait. Deux degrés ici. Avec de la motivation, je pourrais connaître tout le monde du cheval en devenant amie avec cette Jeanne. Ce que je ne compte pas spécialement faire mais c’est pour expliquer que ce monde est très petit.

Bon, on ne va pas aller jusque dans le monde équestre professionnel avec cet article… On va rester dans le monde clubs et amateurs… Ou même simplement loisir. Ce que je veux dire, c’est que, via Facebook, Cheval Annonce, ou même dans le monde réel, on peut vite avoir à affaire à toute sa région.

 

***

 

Ainsi, si j’ose faire de la pub pour mon blog et qu’une personne ne l’apprécie pas (ce qui arrivera), je peux vite devenir “la personne qui raconte de la m****, là, sur son blog”.

C’est une critique très difficile à accepter. D’être jugée… Parce qu’on a essayé de s’exprimer.

Surtout que je ne facilite pas la tâche car mes idées dans ce domaine sont assez “extrémistes” : vive le pré, vive les pieds nus, bientôt vive les sans mors, vive les chevaux heureux. Beaucoup sont “fermés” d’esprit (je ne vois pas d’autre terme) donc vont vite attaquer si on fait quelque chose qui ne va pas dans leur sens.

Mais bon, j’ai fait un blog que j’aime bien, j’aime apprendre à écrire, un très bon exercice, j’ai envie de partager mon expérience, d’apprendre, d’enseigner… L’exercice de ce blog m’apporte tellement de positif…

 

***

 

Pourquoi ai-je si peur de le communiquer au grand public ?

Pourquoi, dans ce monde, tout le monde se compare et se juge ? Ne pouvons-nous pas juste partager notre passion et vivre en harmonie ?

Toi qui me lit et qui a critiqué la monte de ton amie lors de sa dernière club 2. Ou qui a critiqué sa position lors de sa dernière club 3. Qui a dit que sa première place était grâce à son bon cheval uniquement. Ne peux-tu pas être simplement heureuse pour elle ? Pourquoi parler sur son dos ? Ou même en face si c’est pour la rabaisser sans raisons ? Je sais que c’est difficile. Je me suis moi même retrouvée dans la position de la “gossip girl équitation”.

 

***

 

Si tu me lis et que tu apprécie ce blog (ou que tu n’as lu que cet article), s’il te plaît, arrête de contribuer au mauvais esprit de ce monde équin. Devient un humain normal qui vit sa passion et apprécie la vie. Rien ne sert d’être mauvais. Dans aucun domaine et pour aucune raison.

 

 

Je vais te conseiller un livre « Comment se faire des amis » de Dale Carnegie, un livre qui n’est pas là pour apprendre à se faire des amis, comme son nom l’indique, mais pour apprendre à être bon et se remettre en question. C’est le premier livre que je conseille dans le domaine du développement personnel. Il est passionnant et permet de changer son esprit pour s’améliorer. Arrêter de critiquer, comprendre et accepter les personnes quand elles ne pensent pas exactement comme nous.

Car oui, nous avons tous une « éducation » de la vie complètement différente, qui nous rend tous différents. Bien que cela soit nuançable vu que nous sommes tous influencés par la société et qu’au final, personne n’a rien d’unique… Ce n’est pas le sujet…

 

 

Ce que j’essaye d’expliquer est que tout comportement qui nous semble anormal ne l’est jamais et a toujours une explication. Il faut qu’on s’accepte pour une pleine harmonie…

OMG, je pars en freestyle philosophique. Stop. Pour conclure sur ce freestyle, je dirais, soyez bon et allez suivre le Dalaï lama sur Twitter.

 

***

 

Malgré mon HS, comme je peux toujours rêver pour un monde bon et bienveillant, en ce qui concerne les critiques qui viendront, quoi qu’il arrive, je vais prendre sur moi. Je sais pertinemment que, quoi que je fasse, j’aurais des critiques. Personne ne peut plaire à tout le monde.

Je prendrai sur moi et n’entendrai que les critiques constructives, qui sont là pour m’aider, me signaler que j’ai fait une erreur, me donner d’autres avis intéressants, etc. Celles qui me font évoluer dans mes actes et mes pensées.

Les autres, les vipères, harpies, mauvaises personnes ou mauvais esprits, qui souhaitent juste critiquer pour critiquer car ils me connaissent de loin, et/ou n’approuvent pas mes avis, tans pis, je ferais avec. Je vous dis d’ailleurs “bonjour” si vous me connaissez et que vous passez par là. Je dis d’ailleurs “bonjour” à tout le monde.

 

 

Donc voilà , mon blog a une dizaine d’articles et je me lance dans la communication de ce dernier ! Pour le faire connaître ! Une riche expérience que j’ai hâte de vivre !

 

Bienvenue à toi dans les monde de l’Internet mon petit blog.

 

 

La page “à propos” et la page de présentation de ma jument, que vous pouvez voir sur toutes les photos, arriveront prochainement.

Le blog aura un article ou plus toutes les deux semaines. A très vite !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This