J’aurais tendance à vous dire que le seul truc qui améliorera la vie d’un cheval est de le mettre au pré et de bannir le box…

Cependant dans certains cas, il peut arriver que l’on ai pas le choix. Le cas principal est celui d’une immobilisation, suite à une fracture ou blessure importante. Il y a sûrement d’autres cas…. En déplacement pour un concours ? Bref, quoi qu’il en soit, chacun a ses raisons valables ou non, et ce n’est pas le sujet de cet article.

 

 

Pour améliorer la vie de son cheval au box il a pleins de choses à respecter.

Le but est d’éviter la dépression du cheval, la colique, le mal-être. Le cheval est un animal grégaire, il a des besoins primaires fondamentaux. Le box en enlève un à 99% : le besoin de se déplacer. Je dis 99% car selon la taille du box le cheval peut faire plusieurs pas.

Le cheval au box doit avoir au minimum les deux autres besoins primaires : pouvoir avoir un contact social quand il le souhaite et pouvoir manger quand il le souhaite. C’est tout. Copains, promenades et manger suffiront amplement à son bonheur. Bon, après, il y aura toujours des milliers de points à prendre en compte : qu’il ne se fasse pas maltraiter, qu’il ne vive pas sous l’eau, dans un aquarium ou en pleins Paris dans un appartement, etc. Mais bon, ces points sont évidents… Je parle ici des points que beaucoup des cavaliers n’ont pas l’air de prendre pour évidence. Combien de chevaux vivent encore au box sans foin et sans copains à proximité aujourd’hui ? Bien trop…

D’où la raison de mon article.

***

Les 10 points à respecter :

 

1 – Le faire vivre dans un environnement propre

Sa litière, qu’elle soit de paille ou de copeaux, doit rester propre. Il faut retirer les crottins tous les jours et enlever la litière souillée par l’urine, pour la remplacer par de la litière propre et fraîche. Cela, afin que le cheval se sente bien et surtout ses pieds et sa santé.

 

2 – Qu’il vive dans un box spacieux

La taille minimale réglementaire est de 9m2 mais cette taille ne convient en réalité qu’à très peu de chevaux. Beaucoup de chevaux peuvent se bloquer en se roulant et ne pourront pas faire plus d’un pas. Il faut, en plus, une hauteur sous plafond pour éviter que le cheval se cogne s’il se cabre ou autre. Je pense qu’en dessous de 16m2, un box est beaucoup trop petit, quelque soit le cheval.

 

3 – Qu’il vive dans un box sans barreaux

Si le box a des barreaux, le cheval ne pourra même pas sortir la tête. Super la prison… Le must : une porte ouverte la journée avec porte de boxe en tissu ou simplement une porte basse pour que le cheval puisse sortir toute l’encolure sans galérer, quelque soit son gabarit.

 

 

4 – Que son box soit collé au box d’un autre cheval (voire de deux)

Ainsi, le cheval pourra communiquer un minimum et ne jamais se sentir seul. Un plus : une vue sur un miroir (pas dans le box, c’est dangereux, mais à distance) ou un poster de cheval taille réel pour que, lorsque ses copains sont de sortie, le cheval ne se sente pas complètement seul. cela ne fonctionne pas sur tous… Ou, un copain shetland dans le box. Cette option est triste pour le shetland néanmoins.

 

 

5 – Que le box donne une vue sur l’extérieur

Avec un vue sur l’extérieur, le cheval pourra éviter de s’ennuyer. S’il y a de l’activité, il ne s’ennuiera jamais et développera sa curiosité.

 

6 – Nourrir à heure fixe et toujours du foin et de l’eau à volonté

Le cheval a besoin d’habitude pour être bien. Une bonne routine fixée à la minute près lui évitera de s’impatienter et de stresser. Il a besoin de ça pour se sentir bien. Offrez lui au moins ça. De plus, s’il a du foin pour son système digestif, toute la journée, il sera toujours en bon état et aura moins de problèmes. Manger tout le temps est nécessaire pour éviter la création d’acidité, l’ennuie et pour éviter les bouchons de paille sur laquelle il peut se rabattre s’il a faim.

 

7 – Lui rendre visite tous les jours

Vous êtes débordés et vous n’avez pas le temps mais lui, il vous attend… Il a besoin de vous car vous l’avez rendu dépendant. N’hésitez pas à le sortir un maximum pour brouter ou faire d’autres activités que du travail s’il est au repos.

 

8 – Créer des jeux dans son box

Cacher des carottes, mettre des jouets, des pierres à lécher, un peu partout… Rien de mieux pour le divertir, développer son cerveau et éviter le terrible ennui.

 

9 – S’occuper d’un autre cheval devant son box

Demandez aux autres cavaliers de seller et panser leur Tornado devant le box de votre cheval. Cela permettra un minimum de communication sociale et ne leur fera que du bien. Sauf si ce sont deux monstres…

 

 

10 – Sortir un maximum le cheval s’il n’est pas immobilisé

Un cheval qui vit au box aura besoin de se dégourdir bien plus souvent qu’un cheval qui vit au pré et ne ressent pas cette frustration. Le mieux est de le sortir dans un paddock/pré d’herbes, avec au moins un copain.

Si ce n’est pas possible, il faut au moins qu’il ait des copains autour.

Mon avis : le paddock sans herbe et sans copain n’est d’aucune utilité pour le cheval qui préférera mille fois être tenu en main pour brouter. L’intérêt de le sortir dans un paddock de terre sera simplement de le laisser se défouler au galop quelques minutes. Après, il s’ennuiera et préfèrera retourner au box. Donc, paddock en terre et sans copain : à bannir ou juste pour défouler.

Ces paddocks se font beaucoup en Ile de France mais ils sont mauvais si le cheval y reste plus d’une heure à ne rien faire et sans eau. Je les trouve même plus mauvais qu’un box dans lequel le cheval pourra communiquer avec son voisin et manger à volonté. Si les points du haut sont respectés, bien sûr.

***

Je le répète, le cheval n’est pas fait pour vivre au box mais voilà, il reste possible d’améliorer un minimum sa vie au box pour la rendre vivable.

La règle numéro 1: un maximum de sortie au pré vert avec les copains.

***

N’hésitez pas à me dire ce que vous pensez du box en article, si vous y voyez des points positifs, etc.

À très vite pour le prochain article ! Les articles vont passer à un rythme de 1 article toutes les 3 semaines jusqu’au mois de mai/juin. Le rythme passera ensuite à un rythme de toutes les deux semaines. Vous pouvez vous inscrire à la Newsletter pour être informés des nouveautés et sorties. Je ne spam pas, promis !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This